Sport

Nîmes Olympique-St Etienne Ligue1 – photos vidéo

Nîmes, Stade des Costières – VIDEO: présentation des équipes

Les supporters avaient plutôt intérêt à ne pas être en retard, car sur la première offensive, les Verts trouvaient la faille au bout de 34 secondes ! Trouvé dans le couloir droit, Debuchy centrait et Khazri laissait filer le ballon pour Cabella. Au point de penalty, l’ancien Marseillais ouvrait la marque de la tête (1ère, 0-1). Les Crocodiles tentaient alors de prendre possession du ballon mais les visiteurs restaient dangereux. Le temps passait ensuite et les deux formations n’arrivaient plus à créer le danger. Finalement, les Verts regagnaient les vestiaires avec une légère avance (0-1)


Alioui sauve les Crocodiles !

Au retour des vestiaires, la physionomie de la rencontre changeait et les Crocodiles montraient de meilleures choses devant leurs supporters. Après la pause, les Crocodiles poussaient pour égaliser, mais Debuchy détournait devant son but une tentative. Après cette occasion très chaude, Bouanga trouvait la barre transversale de Ruffier (68e). Voyant son équipe sur la bonne voie, Bernard Blaquart réalisait un nouveau changement (Alioui à la place de Guillaume, 70e) Un choix plus que payant.

But d’Alioui

Seulement quatre minutes après son arrivée sur la pelouse, le nouvel entrant égalisait pour le Nîmes Olympique. Lancé dans la profondeur par Bozok, Alioui venait défier Ruffier et ajustait le portier français d’une frappe du pied droit (74e). Une égalisation logique au vu de la deuxième période des Crocodiles.

Les deux équipes se quittaient dos à dos (1-1).Deux nouveaux points perdus donc pour l’ASSE.Nîmes grappille deux places (13e).

expositions

Nîmes: Expo Picasso au Carré d’Art jusqu’au 3 mars 2018

L’exposition “Picasso: Le temps des conflits” au Carré d’Art présente 37 toiles du peintre empruntées au musée de Paris.

Pour le Carré d’Art deNîmes, le Musée Picasso a consenti un prêt exceptionnel de ces 37 œuvres. Le choix s’est porté sur les créations de Picasso dans les temps de troubles politiques de la seconde guerre mondiale jusqu’au remarquable tableau Massacre en Corée de 1951.

L’exposition nîmoise présente de “La Pleureuse” au “Massacre en Corée” et la série des Femmes qui pleurent et Des toiles sombres dépeignant l’horreur de la guerre, et des dessins en noir et blanc; mais il y a aussi des tabeaux célèbres avec des chats, les pigeons, les dames aux chapeaux, des oeuvres magnifiques qu’il sera très rares de revoir à Nîmes.(voir la vidéo)

L’exposition est ouverte au public jusqu’au 3 mars du mardi au dimanche inclus de 10h à 18h.Tarif plein : 8 euros. Tarif réduit : 6 euros seulement pour voir à côté de chez vous, des tableaux qui retracent l’histoire et valent plusieurs millions d’euros